Se soigner naturellement avec le CBD

CBD

Le cbd, ou cannabidiol, est un composé chimique organique, l’un des plus de 100 cannabinoïdes présents dans le chanvre, une plante de l’espèce Cannabis sativa, aux propriétés sédatives et médicinales. Bien qu’il soit extrait du chanvre, il n’a pas grand-chose en commun avec la marijuana. Il n’a pas d’effet psychotique, mais possède un potentiel thérapeutique élevé. Le CBD améliore-t-il la qualité du sommeil ? Est-ce qu’il atténue l’anxiété et la douleur ? Découvrez ce que dit la recherche scientifique sur l’efficacité du CBD.

Le CBD : comment fonctionne-t-il ?

Il existe deux types de récepteurs dans le corps humain avec lesquels les cannabinoïdes peuvent se lier : CB1 présent principalement dans le système nerveux et CB2 dans le système immunitaire. Ils font partie du système endocannabinoïde qui, outre les récepteurs, est constitué d’enzymes et de cannabinoïdes produits par l’organisme. On a longtemps pensé que le cbd ne se liait pas à ces récepteurs, mais en étudiant les mécanismes d’action du cannabidiol, on a découvert qu’il avait probablement une faible affinité pour CB1 et une plus forte affinité pour CB2. Actuellement, le mécanisme d’action exact de la CBD n’est pas encore reconnu. Le cannabidiol peut interférer avec la désactivation de l’anandamide (un cannabinoïde produit par l’organisme) en la capturant ou en provoquant une dégradation enzymatique, ce qui entraîne une activation indirecte du récepteur CB1. Le CBD est également un agoniste connu des récepteurs de la sérotonine 5-HT1A et des récepteurs vanilloïdes de type 1 (TRPV1). Il peut également renforcer la signalisation des récepteurs d’adénosine en inhibant l’inactivation de l’adénosine, ce qui suggère un rôle thérapeutique potentiel dans la réduction de la douleur et de l’inflammation. Les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de ce composé peuvent expliquer ses effets neuroprotecteurs potentiels. Indépendamment du mécanisme d’action, il est prouvé que le CBD pourrait potentiellement être utilisé pour traiter et soulager les symptômes de divers troubles neurologiques tels que l’épilepsie et les crises, la psychose, l’anxiété, les troubles du mouvement (par exemple, la maladie de Huntington et la sclérose latérale amyotrophique) et la sclérose en plaques. Rendez-vous sur un site spécialisé pour acheter de l’Huile cbd et d’autres produits au CBD.

Soigner l’épilepsie avec du CBD

L’épilepsie est la première maladie pour laquelle l’utilisation d’un médicament contenant du CBD, l’Epidiolex, a été légalisée. Des études menées sur des adultes et des enfants montrent que le cbd peut améliorer la santé et le confort des patients épileptiques. Selon une méta-analyse, plus de 60 % des personnes étudiées ont décrit une amélioration clinique de l’épilepsie résistante aux médicaments. Les extraits de plantes riches en CBD (comme les huiles) et le cannabidiol purifié sont tous deux efficaces. Il est intéressant de noter que c’est le CBD sous sa forme naturelle qui montre des effets beaucoup plus forts que le composé purifié. Les patients prenant les extraits avaient besoin de concentrations de CBD 4 fois plus faibles pour ressentir des effets positifs. Ces données suggèrent que le CBD est 4 fois plus “puissant” lorsqu’il est administré sous sa forme végétale, peut-être parce que d’autres composés mineurs présents dans l’extrait peuvent contribuer à ses effets thérapeutiques. L’interprétation de la plus grande puissance de la CBD lorsqu’elle est associée à d’autres composés est cohérente avec les rapports précédents sur les effets synergiques entre les composés cannabinoïdes et même non cannabinoïdes.

Soigner les troubles du mouvement

Des études cliniques et précliniques indiquent les effets bénéfiques du CBD dans le traitement des troubles du mouvement, dystonie, maladie de Parkinson et maladie de Huntington. Les mécanismes par lesquels la CBD exerce ses effets ne sont pas encore totalement compris. Il convient de noter que le CBD a des effets anti-inflammatoires et antioxydants, et que l’inflammation et le stress oxydatif ont été liés à la pathogenèse de divers troubles du mouvement. Les données disponibles dans les publications suggèrent un rôle protecteur du CBD dans le traitement et la prévention de certains troubles du mouvement. Bien que les études soient rares, la CBD semble être efficace dans le traitement des mouvements dystoniques, tant primaires que secondaires. Il convient de noter que dans certains cas, notamment pour la sclérose en plaques et la maladie de Huntington, les effets cliniquement bénéfiques ne sont observés que lorsque le CBD est associé au THC dans un rapport 1 : 1, comme dans le Sativex.

Soigner le trouble de stress post-traumatique

Des études humaines et animales suggèrent que la CBD pourrait offrir des avantages thérapeutiques pour les troubles associés à des réponses inappropriées à des souvenirs traumatiques. Les effets du CBD sur les étapes du traitement font de ce composé un complément pharmacologique aux thérapies psychologiques du trouble de stress post-traumatique. Le CBD présente également moins d’effets indésirables que la pharmacothérapie actuellement utilisée pour soigner ce type de trouble. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les mécanismes neurobiologiques impliqués dans les effets thérapeutiques de la CBD. D’autres études contrôlées démontrant l’efficacité de la CBD dans le trouble du stress post-traumatique chez l’homme sont également nécessaires. Bien que beaucoup reste à découvrir, le traitement des patients souffrant de traumatismes et de troubles liés au stress par le CBD semble prometteur.

 

Trouver la meilleure qualité de CBD à Paris
Le cannabis, un allié thérapeutique contre de nombreuses maladies