Tout ce qu’il vous faut pour des chantiers sécurisés

Sur un chantier, les dangers et les risques d’accident ne manquent pas. Cela concerne le chantier lui-même, mais également les ouvriers ainsi que les engins et matériaux lourds. Pour mieux se protéger contre les vols et les accidents, il faut s’équiper. La mise en place de matériels et équipements adéquats limite les risques d’accident liés aux employés et visiteurs. Le respect des règles en vigueur sur les chantiers en zone privée et publique réduit les dangers et les actes de vandalisme.

Ce que la loi exige concernant la sécurisation des chantiers

Des règles ont été établies par la loi française pour assurer la sécurité dans les chantiers. Il s’agit des normes précises que tous les chefs de chantier, chefs d’entreprise ou entrepreneurs doivent honorer. Ce sont des réglementations qui varient en fonction de la zone de travail et qu’il faut nécessairement respecter. Pour un chantier en zone privée, aucune réglementation spécifique n’est imposée. Par contre, en cas d’accident, le responsable serait le chef de chantier qui est le propriétaire du terrain privé ou non. Pour éviter des problèmes dans ce cas, il est conseillé de prendre les précautions nécessaires. Le maître d’œuvre est tenu d’installer des barrières, des balisages et de porte des EPI. Quand les travaux se font en zone public, les règles s’avèrent strictes et bien précises. Les normes découlent de plusieurs arrêtés interministériels. La loi relative à la signalisation routière s’applique s’il y a empiètement sur un trottoir ou une voirie. Pour mieux sécuriser et marquer votre chantier, ici, vous trouverez des peintures de marquage en aérosol. C’est le leader de la fabrication européenne dans le domaine.

Protéger les chantiers contre les intrusions

Certes, un chantier peut faire l’objet d’un vol ou d’un acte de vandalisme. Il est donc important de le sécuriser convenablement afin de le protéger des intrusions diverses. Vous devez fermer la zone de chantier de manière correcte pour éviter les vols et les accidents. Si les sorties et les entrées sont limitées, le contrôle des allées et venues sera plus facile à réaliser. Assurez-vous de bien fermer les accès aux intrusions. De là, vous pouvez garantir la réduction des accidents dans le chantier. Vous pouvez imposer le port de badge à chaque ouvrier et visiteur. Il est aussi possible d’installer des caméras de surveillance dans toute la zone de travaux. Plus encore, pensez à signaler votre terrain de chantier avec le balisage approprié. Cet équipement permet de prévenir les personnes extérieures sur les risques encourus aux alentours du chantier. Ce dernier est indispensable notamment pour des chantiers se situant au bord d’une route ou dans une zone de passage.

Les équipements pour la protection des ouvriers dans un chantier

Pour que les ouvriers effectuent ses travaux dans la sécurité totale, il est capital d’exiger le port d’EPI. Il s’agit d’un équipement de protection individuel en complément avec les mesures de prévention des risques professionnels sur les chantiers. Un moyen d’éviter les accidents qui peuvent se présenter dans les chantiers. En effet, il existe une large sélection d’EPI pour les employés de chantier. Le casque est dédié pour la protection de la tête en cas de chutes en hauteur. Il y en a différents modèles à ce propos. Le casque avec visière, muni d’un masque intégré ou bien une cagoule. On note aussi les lunettes de protection des yeux ou les surlunettes. Les équipements de protection auditive sont aussi indispensables pour se protéger des bruits en chantiers. Les masques servent à vous empêcher d’inhaler des poussières et d’ingérer des produits chimiques. Les habits de travail sont idéaux contre les intempéries, le froid et le feu. Les gants sont parfaits pour protéger vos mains des blessures provoquées par les machines et les différents outils. Ils protègent aussi contre les produits chimiques dangereux pour la peau.