Recouvrement en ligne : procédure à suivre

Le crédit client intéresse généralement près du quart de la totalité d’actifs dans la plupart des sociétés. Ces dernières peuvent souffrir de retards ou d’impayés impactant leurs finances, les empêchant d’investir dans des nouvelles opportunités, ou de payer les factures relatives au fonctionnement de la société. L’élaboration des stratégies efficaces pour les recouvrements des créances apparaît comme la nécessité de premier ordre. Mais quelle est la procédure à suivre pour le recouvrement en ligne ?

Prévenir efficacement avec la stratégie de prérecouvrement et les conditions assouplies

Dans la plupart des cas, l’établissement de processus simples peut prévenir des impayés ou des retards de paiement. Les sociétés peuvent instaurer les études de solvabilité, établir les clauses commerciales incitant des clients à respecter le délai, ou procéder aux prises de garanties. Des relances en amont d’une date de paiement qui est prévue peuvent aussi êtes effectuées par téléphone, en guise des rappels. Ces mesures simples peuvent constituer des excellents moyens d’identifier les freins éventuels à des paiements par le client : désaccord sur les points donnés qui sont relatifs au paiement ou difficultés financières. Ensuite, quand le défaut de paiement est avéré, il est nécessaire de procéder avec la méthode pour le recouvrement en ligne de créance sans encombre. Le recouvrement à l’amiable, c’est la première solution. Pour plus d’informations, cliquez sur rubypayeur.com

Utiliser les mails et proposer les modes de paiement sur mesure

Faire parvenir des factures à des clients par la poste, c’est une option qui ralentit le processus. Pour accélérer le recouvrement de créances, la première chose à faire est d’expédier les factures par email. Cela va vous permettre soumettre une facture au client quand le produit lui est livré, et ce dernier l’a reçu instantanément. Il est aussi possible d’automatiser cette procédure tout en optant par exemple pour un assistant virtuel. En outre, ce programme permet de faire des relances automatiques, ou d’avertir des clients quand l’échéance du paiement est arrivée. Le recouvrement des créances est aussi facilité quand l’option est laissée à des clients quant au mode du règlement. Les paiements par chèque sont appréciés par certains et d’autres les trouveront contraignants et préféreront le règlement par carte bancaire. Parfois, en cas de paiements anticipés, quelques réductions pour des clients peuvent suffire à décider les consommateurs à régler le dû en avance. Ce qui vous évite des tracas et vous permet aussi de solidifier les flux financiers rapidement.

Le recouvrement à l’amiable et le recouvrement judiciaire

Après le respect de toutes les étapes qui permettent un recouvrement à l’amiable, la procédure contentieuse doit être envisagée en dernier recours. Le recouvrement à l’amiable consiste à envoyer les rappels au client tout en lui signifiant qu’il possède une dette qu’il doit payer, tout en lui laissant comprendre que la procédure de recouvrement judiciaire peut être engagée quand il y a un non-paiement. Il peut être lancé par mail, par téléphone, par prise de contact ou par le créancier. Si le client ne s’acquitte pas de sa dette, la lettre de la mise en demeure peut vous pousser à passer à l’action. Il s’agit d’un courrier qui lui rappelle de manière forme qu’il doit aussi s’acquitter de ses dettes. Il faut que la lettre de la mise en demeure comporte la preuve que l’échéance de paiement est dépassée. Par ailleurs, le recouvrement judiciaire peut aussi être lancé quand le client ne va pas réagir à la procédure du recouvrement à l’amiable. Pour le recouvrement par voie judiciaire, la procédure peut également prendre la forme de l’injonction de payer étant une procédure rapide ou encore d’une assignation aux fonds ou d’un référé provision.