Quelles sont les techniques de closing ?

Le processus de vente se compose de plusieurs phases qui amènent les clients potentiels à acheter. Le closing est une étape importante dans ce procédé. Il intervient lorsque la vente se termine et que le contrat est signé. Dans la phase de vente, les méthodes de closing sont toujours les préférées du vendeur. Vous recherchez des stratégies de vente faciles à mettre en œuvre et très efficaces pour activer votre taux de closing ? Voici comment optimiser votre taux de vente en utilisant quelques méthodes de closing d’entreprise …

Question ouverte

Après avoir montré à l’acheteur le produit adapté à ses besoins, il hésite quelquefois à l’accepter. C’est à ce moment que certains vendeurs font la plus grosse erreur. La plus grande majorité commence à mettre l’accent sur ce que le client reconnaît. Certains improvisent pour conclure la vente. Dans cette situation, une seule solution pour les techniques de closing est possible. Vous êtes censé poser à vos clients la question suivante : que doit-on faire ? À ce stade de la clôture de la vente, c’est le seul problème qui vous aide à bien conclure la vente. Il incite le client à arrêter de penser et à passer une commande sans le presser. Pour découvrir clairement ce métier, consultez cette page

Les primes incitatives et contreparties d’achat

 Si l’acheteur hésite à accepter le produit, c’est parce qu’il constate que le coût du produit est trop élevé. Pour vous débarrasser de ce problème, vous pouvez baisser le prix du produit ou accroître sa valeur. Si vous souhaitez ajouter de la valeur à votre produit, donnez-lui un bonus qui leur est très précieux. C’est une méthode qui l’incitera à prendre les matières premières.

De plus, dans le cadre de la négociation, le prix est encore plus réduit. Dans cette condition, il est nécessaire de prendre les mesures correspondantes après la réduction. Ne limitez pas vos marges ! Les transactions rapides, mais non rentables ne sont pas une solution…

Pensez à nouveau à la bonne équation commerciale possible. D’abord, vous devez analyser le montant de la transaction (immédiat/moyen/long terme) ? Quel est le potentiel du client (image de marque/rentabilité/impact sur le CA/potentiel de prescription) ?

À la fin, si le jeu en vaut la peine, lancez une négociation commerciale pour activer le closing ! Qu’est-ce qui peut changer et diminuer la dépense (psychologique ou réelle) ? Il s’agit peut être de la commodité des conditions de paiement (étalement, temps accru, etc.), la garantie prolongée, la livraison gratuite, le bon d’achat et la remise immédiate.

Étant donné que toute concession est censée être envisagée, veuillez saisir cette occasion pour demander un engagement immédiat et fournir une signature clé pour verrouiller l’achèvement de la transaction.

L’insuffisance de l’offre et l’urgence

La plupart des commerciaux ne font pas bon usage des puissants accélérateurs de décision. Il existe plusieurs techniques pour cette approche. Voici ce que vous pouvez faire : informer le client que le produit est limité en stock ; aviser que bon nombre d’individus veulent le même produit ; ou vous êtes en retard avec le produit, car il y a trop de commandes.

Les options sont nombreuses, mais il est déconseillé de jouer avec le feu pour gaspiller sa crédibilité. Utilisez votre imagination pour faire ressentir aux clients l’urgence et la pénurie de votre offre.

La pérennité de toute société est fonction de son évolution dans le temps. La croissance dépend des revenus d’une entreprise. Et le trafic est fonction du nombre de clients. Par conséquent, pour obtenir le maximum de bénéfices, vous êtes obligé de réaliser autant de ventes que possible. De bonnes méthodes de closing sont donc essentielles.