Pourquoi porter un appareil dentaire à l’âge adulte ?

S’il y a quelques années encore, les soins dentaires figuraient parmi les services médicaux les plus négligés des patients, il s’avère qu’aujourd’hui, ces soins regagnent de plus en plus l’intérêt de ces derniers. Parmi ces soins, l’on retrouve l’orthodontie qui consiste principalement à aligner les dents, soit par chirurgie buccale, soit par la pose d’appareils dentaires. Même si ces appareils sont parfois associés aux enfants, il faut savoir qu’ils peuvent être également très utiles aux adultes. 

Qu’est-ce qu’un appareil dentaire ?

En orthodontie, l’appareil dentaire désigne un dispositif novateur dont la fonction principale est d’aligner les dents mal entreposées. En principe, un dentiste de formation initiale peut se charger de la pose d’un appareil dentaire, mais lorsque le cas du patient est plus délicat, il convient de recourir aux services d’un orthodontiste.

En moyenne, un traitement d’orthodontie complet dure 24 mois, mais pour un traitement plus optimal, des finalisations sont à effectuer après cette durée. Il s’agit notamment de la pose de ce que l’on appelle “gouttière de contention”, qui se porte uniquement la nuit, ou d’un “fil de contention”, invisible, mais qui doit se porter en permanence. Par ailleurs, la qualité de la pose d’un appareil dentaire dépend de l’expertise de l’orthodontiste qui le pose, pour en savoir plus, cliquez ici. Quoi qu’il en soit, le port de ce dispositif nécessite un suivi régulier. Du point de vue coût, il existe des mutuelles spéciales qui permettent de rembourser une partie des frais d’un traitement d’orthodontie.

Port d’appareil dentaire à l’âge adulte : quel est l’intérêt ?

L’alignement des dents, contrairement aux idées reçues, reste possible quel que soit l’âge de l’intéressé. Si l’hygiène bucco-dentaire suscite autant d’engouement, c’est bien parce que l’enjeu va au-delà du côté esthétique. En effet, même si les mauvaises dispositions dentaires nuisent à l’aspect général du visage, il est d’autant plus important de savoir que ces anomalies vont jusqu’à porter atteinte à la santé, sans parler des gênes qu’elles engendrent. 

La pose d’appareils dentaires permet à la personne concernée, notamment d’éviter les éventuels troubles digestifs, douleurs cervicales et problèmes gingivaux provoqués par le chevauchement des dents. Elle permet également de se défaire des habitudes gênantes comme le ronflement ou l’apnée du sommeil. Par ailleurs, ce dispositif, qui remédie à l’encombrement des dents, prévient également le vieillissement précoce des dents, sans oublier le fait qu’il améliore la mastication, ce qui est nettement plus confortable pour manger. Enfin, aligner correctement ses dents permet de palier à certains problèmes d’élocution dus aux diverses sortes malpositions dentaires. Sans oublier qu’avec des dents bien alignées, le sourire est davantage mis en valeur.

Quel appareil dentaire choisir ?

Sur le marché, l’on retrouve une multitude d’appareils dentaires de toutes sortes. Des classiques bagues dentaires aux innovantes gouttières transparentes, le choix est assez large. Pour choisir l’appareil dentaire idéal, il faut prendre en compte son objectif principal dans la pose d’un appareil dentaire : est-ce pour réellement remédier à des problèmes fonctionnels ou uniquement pour avoir un beau sourire ? Si le but est de déplacer les dents de façon assez radicale, les bagues en métal ou en céramique sont les plus adaptées. Par contre, si la pose concerne une correction assez légère et que le côté esthétique est à primer, les gouttières transparentes sont à privilégier. 

De même, le patient peut opter pour un appareil dentaire fixe ou amovible, la liberté de mettre ou d’enlever le dispositif est l’avantage de l’appareil dentaire amovible, tandis que pour un traitement plus efficace grâce à la permanence de la pose, celui qui est fixe est le plus conseillé. Enfin, le choix de l’appareil doit se faire en fonction du budget. En effet, les appareils dentaires à bague classiques sont moins chers que les appareils plus révolutionnaires comme les appareils dentaires transparents ou celles qui requièrent des techniques plus complexes comme les appareils linguaux.