Outils indispensables pour les travaux du bois

Les projets de menuiserie peuvent être compliqués, mais des outils adéquats offrent l’efficacité nécessaire pour faire le travail. En tant que débutant, la vaste sélection de machines bénéfiques pour le travail du bois peut vite rapidement vous dérouter. Il existe des outils de travail du bois dont vous ne pouvez pas vous passer, même pour des tâches basiques et ce, que vous soyez professionnel ou non en la matière.

Jauge de marquage : premier outil indispensable en menuiserie

Les jauges de marquage sont un élément de base en outillage pour le travail du bois. Avec une simple équerre combinée, il constitue l’incontournable de tout type de menuiserie pour tout le monde.

Une jauge de marquage n’est pas seulement utile pour la menuiserie, mais elle est aussi simple d’utilisation. Vous en aurez besoin pour les joints à mortaise et à tenon, les queues d’aronde, les feuillures, le réglage d’épaisseur et d’innombrables autres tâches. C’est un outil de travail du bois tellement essentiel pour apprendre les bases de la menuiserie qu’il devrait être l’une des toutes premières pièces détachées à posséder dans votre atelier.

 Les menuisiers expérimentés voudront probablement plusieurs jauges de marquage, mais la meilleure option pour les débutants est la version combinée. Elle fait à la fois le travail basique et celui d’une jauge à mortaise.

Matériels nécessaires pour scier le bois

Le premier type de scie que vous trouverez couramment dans n’importe quel magasin d’outillage à bois est la scie à onglet. Les coupes biseautées, croisées et combinées sont possibles grâce à l’angle de coupe précis de la machine. Le plus souvent, elle tourne à 45 degrés, mais elle peut aussi fonctionner à 90 degrés pour plus de polyvalence. La scie est idéale pour les moulures, les cadres, les encadrements de fenêtres et bien plus encore. Par ailleurs, les projets courants de menuiserie nécessitent des scies circulaires. La version portative est conçue avec des lames à dents en acier, à dents au carbure et à tranchant abrasif qui coupent avec précision des matériaux comme le bois, le béton, la céramique, le plastique, etc. La conception permet aux scies circulaires de se spécialiser dans les coupes transversales et longitudinales. Parce que les scies circulaires sont portables, elles sont simples à manier et à transporter.

Autre outil essentiel : le banc de scie, qui sert à effectuer des coupes droites dans presque tous les types de bois. La machine est montée sur une surface plane permettant aux utilisateurs de régler la profondeur et l’angle de coupe. La scie offre commodité et cohérence, offrant d’innombrables utilisations pour les projets de menuiserie. Facilitez votre travail avec une scie à table hybride, d’entrepreneur ou d’armoire.

Les serre-joints pour les travaux les plus courants

Lorsque vous travaillez le bois, vous avez besoin de pinces pour tout : coller des panneaux, assemblage … Mais avant d’aller acheter un ensemble complet de pièces détachées pour compléter vos outils, sachez qu’en tant que débutant, vous pouvez vous débrouiller avec environ huit pinces spécifiques.

En premier lieu, les colliers de serrage sont vendus en ensembles. Ils sont attachés à des tailles standard de tuyaux galvanisés que vous pouvez acheter dans n’importe quel magasin d’outillage. Cela dit, les colliers de serrage sont gros et lourds, c’est pourquoi quelques colliers de qualité devraient suffire. Ceux-ci couvriront la plupart des tâches quotidiennes dans l’atelier de menuiserie, en particulier jusqu’à ce que vous disposiez d’un établi et d’un étau décents.

Pour les grands projets comme les meubles, il est recommandé d’utiliser quatre colliers de serrage de 20 mm et 12mm. Pour tout le reste, prenez quatre serre-joints et deux pinces de 150mm et de deux pinces de 300mm. Évitez d’acheter des modèles très bon marché car ils ont tendance à se casser plus facilement.

Outil indispensable pour le travail du bois : rabot à lisser

Vous devrez également compléter vos machines à bois par une raboteuse. En ce qui concerne le travail du bois pour les débutants, tout rabotage peut être effectué avec un seul rabot à lisser de qualité.

Avant d’acheter le rabot de lissage le moins cher que vous puissiez trouver, vous devez savoir qu’il s’agit d’un outil qui n’est pas si facile à maîtriser. Pratiquement tous les modèles bon marché posent plus de problèmes qu’ils n’en valent la peine. Ils peuvent finir par vous frustrer et vous pourriez vous dire qu’il aurait fallu dépenser des centaines d’euros de plus pour un rabot électrique.

Un rabot ne coupe correctement que si la lame est tranchante comme un rasoir. Même un nouveau matériel doit être rodé avant d’être utilisé. Vous n’avez pas besoin d’outils sophistiqués pour obtenir un aiguisage acceptable ; une pierre à aiguiser ou du papier de verre fera l’affaire. La partie qui demande un peu de pratique consiste à maintenir le fer stable à un angle constant de 25 à 30 degrés sans le faire basculer, en maintenant une pression ferme et vers le bas juste au-dessus du biseau.