Les économies d’énergie réalisables grâce à l’isolation des combles perdus

l’isolation des combles

La question des économies d’énergie est plus que jamais au cœur des débats. Elle concerne non seulement le chauffage mais aussi l’isolation thermique du bâti, des données susceptibles d’exercer une influence directe sur notre consommation d’énergie à la hausse ou à la baisse ! En tant que particulier, vous devez savoir que certains travaux de rénovation vous permettent de réaliser non seulement des économies d’énergie, mais aussi des économies sur votre facture de chauffage annuelle. Mais comment procéder, et quelle pièce isoler en premier ? Découvrez ci-dessous les vertus de l’isolation des combles perdus.

Les combles perdus : définition et caractéristiques

On parle des combles pour désigner cet espace situé sous la toiture : cette partie d’un logement est souvent difficile à aménager, à cause d’une hauteur libre moyenne insuffisante (hauteur sous charpente inférieure à 1,80m). Parfois même, la disposition des bois de la charpente contribue à accentuer le problème : on parle alors de combles perdus ou bas de plafond, qu’il est toutefois possible d’entretenir grâce au calculateur d’aides financières et subventions Calculeo.frDès lors, vous pouvez abandonner tout espoir d’aménager cet endroit de la maison, afin de créer une nouvelle pièce à vivre ! Mais vous ne devez pas abandonner cet espace pour autant : car les combles perdus constituent en quelque sorte la ligne de front entre vous et l’extérieur. Ainsi donc, des combles perdus mal isolés feront entrer chez vous davantage d’air froid. Ce qui vous incitera naturellement à augmenter le chauffage chez vous, en faisant augmenter votre facture d’énergie annuelle pour rien !

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Sachez-le : une mauvaise isolation thermique du bâti est très souvent la cause d’au moins 30% des déperditions énergétiques du logement. Si votre logement est doté d’une superficie de 100 m2 et que vous dépensez plus de 1 500 euros de chauffage par an, alors vous devriez réaliser des travaux qui vous permettront d’optimiser ce poste de dépense. Vous devez toujours vous assurer que vos combles fassent l’objet d’une isolation correcte, quelle que soit la situation et la configuration du bâti. L’isolation des combles est une opération généralement réalisée par un technicien spécialisé. Son coût reste extrêmement faible, et vous permet d’obtenir en contrepartie des performances inégalées en matière d’économie d’énergie.

Faut-il aménager les combles dans tous les cas de figure ?

La réponse à cette question est oui : même si vos combles peuvent faire l’objet d’un aménagement pour accueillir une nouvelle pièce à vivre, l’isolation de cette partie du bâtiment est essentielle. La technique d’isolation sous rampants est actuellement plébiscitée par les techniciens, car elle est plus facile à mettre en œuvre. On utilisera pour ce faire des isolants comme la laine minérale, les isolants synthétiques ou naturels à base de laine de chanvre ou de laine de mouton selon les cas.

Quelles sont les techniques pour isoler les combles perdus ?

L’isolation des combles peut se faire de différentes manières :

  • Méthode par le soufflage : dans ce cas de figure, on « projette » des matières isolantes dans les combles perdus, par le biais d’un câble relié à une cardeuse souffleuse. Les matières projetées se présentent sous la forme de flocons, jusqu’à atteindre une certaine épaisseur.
  • Méthode par l’épandage : cette technique consiste à répartir manuellement un isolant en vrac entre les solives du plancher des combles (il peut s’agir par exemple de ouate de cellulose, de laine de mouton ou de chanvre, de laine de roche, etc..). Ce procédé est tout à fait indiqué pour les petites surfaces, ou dans le cas d’une rénovation.
  • Pose d’un isolant sous forme de rouleaux : cette méthode est à privilégier pour l’isolation des combles et des planchers entre étages. L’isolant en rouleaux est réputé très souple, ce qui représente un avantage dans certaines circonstances. On déconseillera toutefois de l’employer en pose verticale ou pour les plafonds.
  • Pose de panneaux rigides ou semi-rigides : les panneaux de ce type sont indiqués pour l’isolation des murs, toitures et plafonds d’une habitation. Ils sont relativement flexibles et compressibles.

Comment calculer le prix d’une isolation par l’intérieur sous toiture ?

Pour mieux évaluer le coût de l’isolation thermique des combles perdus, on raisonne généralement en m2. Il vous faudra également tenir compte de certains paramètres comme la nature de l’isolant choisi, son épaisseur mais aussi la surface à couvrir. L’état de la charpente est également une donnée à prendre en considération au moment d’effectuer l’intervention. Comptez en moyenne 34€/m², avec une fourchette comprise entre 21€/m² et 65€m², pose incluse. Nous avons vu ci-dessus les différentes techniques possibles pour la rénovation des combles perdus : ces techniques ont également une influence à la hausse ou à la baisse sur le coût total des travaux. On considère bien souvent que la technique du soufflage d’un isolant en flocons est la plus accessible et la moins coûteuse. Cependant, d’autres techniques peuvent s’avérer nécessaires selon les situations.

Quelles sont les aides disponibles pour la rénovation des combles perdus ?

Lorsque vous effectuez des travaux d’isolation thermique chez vous, l’Etat vous assiste et vous permet d’accéder à de nombreuses aides. Parmi celles-ci, on retrouve :

  • Le dispositif Habiter Mieux Sérénité : délivrée par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), cette aide est déclenchée dès lors que vous pouvez optimiser les gains énergétiques de votre habitation d’au moins 35%. Le montant de cette aide dépend grandement des ressources de votre foyer, et représente entre 35% et jusqu’à 60% du coût hors taxes des travaux.
  • Le Coup de pouce économies d énergie : cette aide proposée par les pouvoirs publics permet d’obtenir 20€ par m² d’isolant posé, si vous pouvez justifier que vos revenus ne dépassent pas un certain seuil. De cette manière, vous remboursez les frais de pose.
  • La TVA à 5,5% : vous pouvez bénéficiez d’un taux de TVA préférentiel ramené à 5,5%, au lieu des 20% habituels, si votre maison est âgée de plus de 2 ans.
Pourquoi un bon aménagement d’intérieur est-il si important ?
Travaux de toiture : pourquoi faire appel à un couvreur ?