Découvrir les activités agricoles et les métiers verts

L’agriculture s’est développée avec la sédentarisation de nos ancêtres durant la période néolithique. Depuis cette époque, la chasse, la pêche ainsi que la cueillette ne suffisaient plus pour nourrir une communauté. Il est cependant à noter que celui-ci ne relève pas d’une invention humaine, mais bel et bien de la nature. Vu que ce sont les graines tombées au sol qui donnent de nouvelles plantes. L’homme n’a donc fait qu’observer la culture adaptée à leur région respective et ensuite les planter. Comme c’est le cas par exemple du Moyen-Orient avec la céréale et l’Amérique latine avec le Maïs pour. Et afin d’augmenter leur production agricole, ils ont commencé à développer des outils plus efficients et la domestication des animaux. 

L’évolution de l’agriculture 

L’agriculture conventionnelle constitue la première pratique et la plus pérenne des méthodes de culture. Marquée par l’utilisation d’engrais chimique, herbicides et insecticides, cette pratique a néanmoins ses limites. En effet, elle occasionne dans des zones de grandes cultures, entre autres l’appauvrissement du sol et la disparition des abeilles. Ces derniers occupent une place importante dans le bon développement des plantes. 

Par ailleurs, pour limiter moins ces impacts environnementaux, le nouveau concept dénommé « agriculture durable » a commencé à prendre de l’ampleur. Elle était au début pratiquée dans les pays du Tiers monde. Cette pratique, quant à elle, évite la monoculture qui appauvrit le sol. De même, cette dernière s’est développée avec la certification du label « Bio ». Contrairement à la première méthode, celle-ci se veut plus responsable, plus soucieuse de l’environnement, être en phase avec les situations actuelles. Fini les produits phytosanitaires chimiques, place aux méthodes naturelles plus respectueuses de l’environnement : le compost, le paillage… Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, cliquez ici

Les activités liées à l’agriculture 

L’agriculture a pour rôle principal d’assurer la sécurité alimentaire de l’homme. Ainsi, les premières activités qui y sont liées sont d’abord la culture et l’élevage agricole. Les cultures les plus rencontrées sont les légumes, fruitières et maraîchères. Quant à la production des viandes, il s’agit des porcs, des bovins et des volailles. 

Face à la multiplication à vitesse grande V de la population, qui est estimée à 9,7 milliards de personnes d’ici 2050, l’agriculture est sujette à un challenge des plus difficiles. Cependant, les dérèglements climatiques menacent sérieusement la productivité agricole surtout dans les zones arides. À souligner également que le secteur agricole est, elle-même responsable d’une large part d’émission de gaz à effet de serre, soit un taux de 17 % de l’émission planétaire. Ainsi, les domaines d’activités cités en amont restent les mêmes. Ce sont les techniques qui les accompagnent qui ont connu des innovations. Il s’agit notamment de la culture hors sol et le développement d’espèces plus résistantes des menaces climatiques. En outre, l’utilisation d’énergie renouvelable non polluante et la réduction de la consommation d’énergie sont aussi véhiculées. 

Les différents métiers associés à l’agriculture bio

 À l’issue du concept de l’agriculture durable, les métiers de l’agriculture ont évolué de façon notable. En ce jour, elles embrassent notamment les emplois dans l’agriculture, en passant par les industries manufacturières jusqu’aux recherches et les services d’administrations. Bref, toutes les activités économiques qui mettent l’accent sur la préservation de l’environnement tout en produisant plus.

 En d’autres mots, le métier vert est une appellation des activités économiques qui se soucie de la santé de l’écosystème. Il s’agit notamment d’intégrer dans leur stratégie de production la réduction de l’énergie voire opter pour les sources renouvelables. De même, exploitez les ressources premières telles que l’eau de manières éthiques. En outre, les métiers verts ont de différentes fins à savoir la durabilité sociale et économique. Ainsi que pour garantir un meilleur avenir pour les générations futures.