Comment protéger vos communications et données mobiles ?

Il est vrai qu’à moins d’être une grande célébrité, le piratage de votre téléphone ne fera probablement pas la une des journaux nationaux et vos photos personnelles ne seront pas diffusées sur Internet. Mais même sans l’attention de la presse, un téléphone sécurisé est toujours utile, car si quelqu’un met la main sur votre téléphone ou trouve un moyen de pirater votre appareil mobile, cela peut constituer une énorme atteinte à la vie privée. Heureusement, il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour préserver la confidentialité de ces informations. Lisez la suite pour en savoir plus.

Restez sur l’App Store

Même si votre téléphone vous permet d’installer des programmes sans passer par l’App Store, vous ne devriez probablement pas le faire. L’App Store de votre téléphone offre une protection raisonnable contre les logiciels malveillants. Non seulement les applications sont examinées avant d’être ajoutées, mais votre téléphone peut même continuer à analyser régulièrement les programmes installés pour s’assurer qu’ils sont toujours sûrs pour votre appareil. Les sources extérieures, telles que les fichiers que vous téléchargez directement depuis des sites Web tiers, ne peuvent pas promettre une communication sécurisée.

Si vous n’utilisez pas un téléphone crypté, désactivez l’option « Sources inconnues » dans les paramètres de sécurité de votre téléphone. Cela garantira que seules les applications provenant de sources fiables pourront être installées sur votre téléphone.

Vous pouvez découvrir les solutions d’Ercom  pour protéger un téléphone sur www.ercom.fr.

Limitez les accès de vos applications

Lorsque vous installez de nouvelles applications, votre téléphone vous demande de confirmer les conditions d’accès de l’application. En général, les applications ont besoin d’accéder à des éléments tels que vos fichiers (pour sauvegarder des données), votre appareil photo (pour prendre des photos) et peut-être le GPS (pour fournir un contenu spécifique à une localisation). Certaines applications peuvent avoir besoin d’accéder à d’autres éléments encore : vos contacts, les informations de votre profil, etc. S’il est pratiquement impossible d’utiliser un téléphone crypté sans donner aux applications l’accès à certains de ces éléments, vous ne devez pas accepter les conditions d’accès de chaque application. De nombreuses applications gagnent de l’argent en vendant vos informations à des annonceurs, il n’est donc pas surprenant qu’elles veuillent un accès plus important que celui dont elles ont réellement besoin. Par exemple, votre application de lampe de poche a-t-elle besoin de connaître votre position ?

Si vous n’aimez pas l’accès demandé par une application, cherchez une application similaire qui demande une diffusion restreinte de vos données.

Installez une application de sécurité

Vous ne laisseriez pas votre ordinateur fonctionner sans antivirus, alors pourquoi laisser votre téléphone sans protection ? Peu importe le système d’exploitation de votre appareil mobile ou le niveau de sécurité annoncé par le fabricant : si vous accédez à Internet avec votre appareil, celui-ci est vulnérable aux attaques. Il existe de nombreuses applications antivirus pour tous les types d’appareils. Selon la societe Ercom, les applications de pare-feu sont également pratiques pour s’assurer qu’aucune application n’envoie ou ne reçoit des informations sans votre accord.

Aussi, sécurisez votre écran de verrouillage. Cela semble assez standard, mais la plupart des gens ne le font toujours pas. Il est pénible de devoir taper un mot de passe chaque fois que vous voulez vérifier votre téléphone, mais cela en vaut la peine. Si vous perdez votre téléphone, sans écran de verrouillage sécurisé, le voleur peut accéder à tout ce qui s’y trouve : vos fichiers personnels, vos photos, votre compte Facebook, vos applications d’achat. Votre navigateur se souvient-il de vos mots de passe ? Si c’est le cas, le voleur peut maintenant accéder à n’importe quel site avec un mot de passe enregistré.