Comment bien choisir ses panneaux acoustiques ?

panneaux acoustiques

Composés de matériaux absorbants, les panneaux acoustiques réduisent les nuisances sonores dans les pièces d’une habitation ou d’un bâtiment professionnel. Ils permettent de corriger, d’atténuer ou d’absorber les bruits. Ces dispositifs se déclinent en plusieurs types. Si certains se posent au plafond, d’autres peuvent être suspendus ou s’installer sur les murs.

Le coefficient d’absorption du panneau acoustique

Chaque matière d’un panneau acoustique est caractérisée par un coefficient d’absorption. Celui-ci se traduit par le rapport entre l’énergie incidente et l’énergie acoustique non-réfléchie. Comprise entre 0 et 1, la valeur de ce coefficient dépend du niveau des sons. Elle est évaluée par des mesures en laboratoire à la base de bandes d’octaves de 125 Hz à 4kHz. Le coefficient d’absorption d’un dispositif phonique varie en fonction de plusieurs facteurs, dont le type de matériau, l’emplacement, la gamme de panneau (caractéristiques, dimensions, masses des éléments, etc.). Selon leur composition, les matières peuvent avoir des capacités d’absorption de sons variables. Ainsi, en fonction des nuisances à absorber ou à corriger, il faut choisir un dispositif adapté. Pour les sons aigus, privilégiez des matériaux non poreux non couverts. De haute performance, ces solutions sont efficaces pour consommer l’énergie acoustique. Les panneaux dotés de matières perforées fermant des volumes d’air individuels conviennent aux sons de moyenne fréquence. Ils sont dotés d’une ouverture qui constitue un système de masse-ressort. Pour les sons graves, les dispositifs acoustiques se placent souvent à une certaine distance du mur ou du plafond. Ils permettent d’absorber l’énergie en faisant vibrer les panneaux. Trouvez plus d’informations.

Les matériaux absorbants poreux

Dotées d’une structure poreuse à cellules ouvertes, les matières poreuses peuvent être d’origine animale, végétale ou synthétique. Elles se déclinent en différentes textures (semi-rigides, souples, etc.). Parmi les choix les plus courants, il y a la laine et la mousse de mélamine. Afin d’obtenir un système dépourvu de joint, l’application d’une fine couche d’enduit poreux est parfois nécessaire sur un panneau isolation phonique en laine minérale. Ceux-ci sont collés contre la dalle. La solution est efficace pour absorber les bruits de basse fréquence. Pour les sons de haute fréquence, le tapis fin standard s’avère performant. Peu absorbant, il a une bonne qualité d’isolation phonique. Dans une pièce spécifique de l’habitation, certains mobiliers à l’instar de chaises, de panneaux de séparation ou d’accessoires déco peuvent avoir une fonctionnalité d’absorption acoustique.

Bien choisir ses panneaux acoustiques

Que ce soit pour un panneau acoustique mural ou un modèle à poser au plafond, la performance du dispositif est un détail à bien considérer. La solution a une fonction structurelle dans une habitation, un bureau ou une salle de réunion. Associée à la structure de base de la construction, elle améliore les performances phoniques en limitant les réverbérations intérieures. Selon sa composition, un panneau acoustique peut avoir une fonction particulière. Les systèmes dotés de pouvoir d’absorption sont souvent présentés en dalles tramées avec voile phonique ou en panneaux perforés. Les solutions de correction s’installent généralement aux murs ou sont dotées d’éléments coulissants tramés. Une bonne disposition des panneaux est indispensable pour répondre à des besoins spécifiques. Par exemple, le confort souhaité n’est pas le même dans un bureau et une salle de conférence.

Pourquoi un bon aménagement d’intérieur est-il si important ?
Les économies d’énergie réalisables grâce à l’isolation des combles perdus