Acutalités des libertés des femmes en Iran

La discrimination envers les femmes surtout les iraniennes sont une réalité qu’elles vivent. Mais de nos jours, elles commencent à s’opposer à ces systèmes raciaux et impartiels. Les femmes s’évoluent et s’étouffent de ces règles absurdes. Cela consiste à tous les domaines de la vie comme dans l’héritage, le travail ainsi que la séparation des couples. En plus les actes de violence envers elles sont impunis, elles subissent de graves coups conjugaux et infidélité très visible socialement.

Une femme militante

Parmi les nombreux talents des femmes iraniennes, il y a la militante. Ceux sont ceux qui défendent les droits des femmes iran. La première a choisi un thème comme porté une voile, tel est un combat. Quelques mois plus tard, de nombreuses femmes l’ont rejoint, après avoir vu une photo d’elle sans voile posté. Elle a reçu plusieurs commentaires des femmes comme elle, de l’envier et aimerez être comme cette battante. Elle a répondu que tout le monde a son droit et moment de furtif sur le domaine de la liberté. Une autre qui a enlevé son foulard juste dans un croisement sans se soucier des autorités, un mois plus tard, elle était libérée de sa voile. Elle est devenue populaire et star sur la volonté de l’autonomie. Alors après ces deux cas, tous les mercredis, les femmes et les hommes célèbrent la journée sans foulard. Mais l’inconvénient c’est que la femme qui a commencé cette guerre a été exilé à New York et a été menacée de mort. Pour plus d’informations sur ces deux phases dans la vie des femmes iraniennes : veuillez visiter des sites comme www.maryam-rajavi.com.

Une femme avocate

Les libertés des femmes en Iran continue par une femme avocate. Avant, elles ne peuvent exercer son travail que par la défense des affaires familiales seulement. Même les juges les rabaissent et montrent des gestes d’impolitesse envers eux. Elle a terminé ses études secondaires et soutenu par ses parents pour devenir ce qu’elle est maintenant : une avocate. Les gens aiment être défendus par les hommes aux lieux des femmes en Iran. Plus de ces caractères, les confrères ajoutent un lourd fardeau sur la belle dame. Elle confie que dans la société ; elle ressent toutes ses distanciations comme à l’école, au travail bien sur, et même dans la vie conjugale. Mais cela se différencie de famille en famille et de maison en maison. Par exemple, il y a certains parents qui acceptent ceux que ces enfants veulent porter et mettre mais pas dans le pays ou région. L’avocate continue d’approfondir ses connaissances en droits et souhaite avoir une bourse à l’étranger. Les iraniennes font leur effort sur le domaine de l’étude afin de combattre ses pouvoirs qui règnent. 

Une femme professeur d‘anglais

Dans ce pays, les femmes n’ont pas le droit de voyager sans l’accord d’un agent masculin soit le mari soit le père. En plus, elles doivent rester vierges jusqu’à sa nuit de noce, il y a même des hommes qui vérifient cette certitude chez le médecin et exigent un certificat de virginité. C’est honteux et terrible en même temps. Dans la société iranienne, les mariages sont arrangés mais quelques un sont volontaires. Une de ces victimes affirment que son mari est moderne, et acceptent quelques unes de ces besoins tels que ne pas avoir les enfants en Iran. Elle disait qu’à l’école et même dans la maison : les garçons peuvent jouer au vélo alors que les filles n’ont pas ce droit. Mais elle a quand même révolté et apprenait en cachette le cyclisme. La liberté de la femme en Iran a évolué depuis ce temps car en ce moment elles peuvent circuler sans se cacher. Quand elle était à l’Université, elle apprenait la langue anglaise aux femmes de sa ville et leur invitent à changer leur mentalité rabaissé. Cela permet d’arriver aux pouvoirs.