Acheter sa voiture électrique en LOA ou LLD, que choisir ?

À l’ère où tout le monde se proclame écologiste, le choix d’un moyen de locomotion définit également cette appartenance. La location de voiture thermique a le vent en poupe en ce moment et le véhicule électrique rentre en concurrence avec ce phénomène. L’électrification des modèles d’automobiles a connu une forte progression depuis quelques années, cette alternative énergétique est actuellement en tête de classement. Mais comment procéder, acheter ou louer un véhicule rechargeable et quelle est la meilleure option ?

La location avec option d’achat pour rouler à bord d’une voiture électrique

La location avec option d’achat ou LOA se définit comme un crédit à la consommation qui s’apparente à la location pour financer l’emploi d’une voiture. Ce mode de subvention permet de retenir en payant un véhicule par mois avec la possibilité de l’acquérir en fin de location. On calcule la mensualité selon la période de bail, du kilométrage parcouru et l’apport déboursé en facultatif. Le propriétaire temporaire se charge d’effectuer les services annexes à l’engagement comme l’entretien, l’assurance et l’assistance. Un leasing voiture électrique dure en général trois ans, certaines obligations peuvent aller jusqu’à cinq ans. Un premier dépôt majoré est à payer, ce qui correspond au premier versement à régler en plus du premier loyer. Cette somme s’élève en moyenne entre 5 et 15 % du prix de l’automobile à la vente. Il est important de bien vérifier ce montant, car certains loueurs affichent des offres de mensualités attractives alors que les premiers apports sont exorbitants. À la recherche d’un expert en leasing voiture électrique de confiance, cliquez ici en suivant ce lien pour plus d’informations. Les particuliers comme les professionnels sont de bons candidats à cette option d’acquisition d’un véhicule rechargeable.

La location longue durée pour utiliser une voiture électrique

La location longue durée ou LLD permet d’acquérir un véhicule électrique en le louant pendant une période de un à cinq ans. L’entretien et l’assistance sont déjà inclus dans le prix de réservation. L’usager remet la machine à locomotion à son propriétaire à la fin du contrat et prend un autre modèle. Son engagement lui garantit presque tout, mais il souscrit l’assurance auprès de sa compagnie agréée. Ce type de crédit fait profiter une meilleure gestion du crédit avec les mensualités fixes. Le leasing voiture électrique LLD est une bonne alternative pour ceux qui veulent conduire des automobiles électriques haut de gamme sans avoir à payer le prix très élevé. C’est également une méthode très rentable aux entreprises. Sa formule est donc simple : l’usager verse un loyer par mois où tout est compris pour pouvoir utiliser librement le véhicule.

Les avantages de conduire en leasing voiture électrique

Se décider pour un leasing voiture électrique ne nécessite pas d’investissement conséquent en termes de financement. Son achat est certes très onéreux, le choix de location permet de maîtriser au mieux le budget que les dépenses peuvent étaler mensuellement. Le leasing voiture électrique fait profiter également d’une solution tout incluse, parce que beaucoup de services sont déjà compris dans le montant à payer. Mais aussi, certaines options sont intégrées comme la garantie, l’entretien et l’assurance. Louer son véhicule rechargeable revient au changement quasi inexistant des pièces détachées, car elles sont moins nombreuses et leur maintenance coûte moins cher. De plus, la caution d’une auto électrique prend effet pendant quelques années. Des révisions régulières préconisées par le constructeur doivent donc être faites pour pouvoir jouir de cette prestation. En outre, avoir une auto électrique apporte de grands atouts comme le fait d’avoir accès à un stationnement gratuit dans certaines villes. D’autres mairies offrent la recharge sans paiement aux bornes de recharge publiques.

Comment choisir le type de contrat le plus rentable ?

Le prix d’un véhicule électrique peut être une ombre au tableau à la décision d’achat. Le leasing s’avère dans ce cas une meilleure solution si on ne souhaite pas dépenser une fortune pour une nouvelle voiture. La maintenance d’une automobile rechargeable se simplifie, car elle ne possède pas de moteur à combustion et n’a pas de carburant. Donc, la vérification est beaucoup moins lourde. En conclusion, le choix de type d’engagement dépend de la fréquence d’emploi. La LOA ou location avec option d’achat répond aux besoins de l’usager qui utilise peu ce moyen de locomotion. D’ailleurs, les dépenses attribuées seront limitées si l’entretien est à ses frais. Il lui sera plus facile de revendre son véhicule qui a peu de kilométrage à bord. La LLD ou location longue durée convient à ce qui roule beaucoup, c’est-à-dire qui parcourt plus de 10 000 km par an, car il échappera au coût de la maintenance qui est déjà comprise dans le contrat. L’utilisateur qui décide de passer à l’auto rechargeable profite de la prime à la conversion établie par l’État. Cette disposition est valable s’il met à la casse son véhicule essence ou diesel pour la location en leasing ou l’achat de ce moyen de transport non polluante telle que la voiture électrique.