Sortir à Paris S2E06 : Hors norme

Chaque semaine, Math B vous propose son carnet de sorties sur Paris. Profitez de ce long week-end pour découvrir les clichés de Diane Arbus au Jeu de Paume. Si l’expo a réveillé vos envies de photos, une boutique du marais propose des tirages d’anonymes à des prix abordables. Et pour les papilles, rassasiez vous au café Pouchkine du Printemps. Dans les deux cas, après-midi singulier assuré.

Pâtisserie : café pouchkine

Pour une pause gourmande, je vous conseille un détour par le Café Pouchkine de Moscou, sans avoir à traverser une frontière, hormis peut-être celle de la foule du boulevard Haussmann. Voilà plus d’un an maintenant qu’un point de vente de la célèbre enseigne moscovite propose une large variété de pâtisseries du célèbre chef pâtissier Emmanuel Ryon, au rez de chaussée du Printemps de la Mode, avec vitrine sur rue.

Embauché par le restaurateur Andrey Dellos et installé à Moscou depuis 2006, le champion du monde de la Pâtisserie en 1999 et le Meilleur Ouvrier de France en 2000 offre aux clients du Café Pouchkine de fabuleux desserts, uniques et raffinés.

Le point de vente parisien reconstitue l’ambiance du café moscovite et permet de retrouver les créations pâtissières qui font courir le tout Moscou. Derrière une vitrine réfrigérée, vous avez le choix : la bande Feijoa, le roulé Moskito, le roulé au pavot Tvorog, le Tutti Frutti, le Napoléon, le Cheese cake russe, le Prague etc… mais aussi des Pirojkis (petites bouchées sucrés ou salés) ou des macarons aux multiples saveurs.

Mon seul regret est que l’espace « salon de thé » ne soit pas plus grand et plus confortable. Un bar avec 7-8 places permet de déguster sur place ces fabuleuses pâtisseries accompagnées d’une boisson chaude ou froide. Si vous êtes chanceux installez vous et craquez pour un authentique chocolat chaud russe préparé traditionnellement. Sinon n’hésitez pas à emporter vos pâtisseries, elles seront délicatement et joliment emballés !

Lieu : « Café Pouchkine», situé dans le Printemps Haussmann, Printemps de la Mode, Étage 0. 64, bd Haussmann, Paris 9ème. Tél. : 01 42 82 50 00. Ouvert du lundi au samedi de 9h35 à 20h.

Expo : diane arbus

Cette semaine, je vous conseille de filer au Jeu de Paume découvrir la première rétrospective française dédiée à la photographe américaine Diane Arbus : 200 photographies exposées sobrement et sans thématique, sans cartel explicatif, accrochées plus ou moins chronologiquement, et juste légendées du titre que leur a donné l’auteur. Diane Arbus (1923-1971) parcourt l’Amérique et réalise de nombreux portraits d’américains, des êtres en marge, pour la plupart inconnus, en mélangeant le familier, la vie ordinaire, le bizarre et l’informe. Diane Arbus photographie avec un regard singulier aussi bien des communautés nudistes, des transformistes que des adolescents dans la rue, des militants politiques, ou encore des handicapés mentaux. Ces clichés, pour la plupart des 6×6 en noir et blanc, teintés à la fois de voyeurisme et d’humanisme témoignent de sa sensibilité et imposent ainsi la photographie documentaire comme un genre artistique propre et distinct du reportage.

Deux pièces à la fin du parcours de l’exposition abordent la personnalité mystérieuse de l’artiste et mettent en scène des dates clefs chronologiques, des archives personnelles, des carnets de note, des correspondances, des appareils photos, des planches contacts, etc.

Cette exposition est une belle approche de l’œuvre bouleversante de Diane Arbus.

Dates : « Diane Arbus» jusqu’au 05 février 2012.

Lieu : Jeu de Paume, 1 Place de la Concorde, Paris 8è. Tél. : 01 47 03 12 50. Du mardi au vendredi 12h à 19h. Samedi et Dimanche de 10h à 19h. Fermé le lundi et nocturnes le mardi à 21h.

Tarifs : plein tarif 8,5€, tarifs réduits 5,5€. Avec les mardis jeunes : entrée gratuite pour les étudiants et les moins de 26ans le dernier mardi du mois de 17h à 21h.

Boutique : images et portraits

Cette semaine je vous invite à pousser la porte d’une petite boutique, attenante au marché des Enfants Rouges dans le 3ème. Fabien Breuvart, ancien photo-journaliste à Paris et à New York, sélectionne de son œil avisé des photographies anciennes d’anonymes, des souvenirs d’un autre temps. Extraits de vieux albums de famille, de vacances de mariages, ces tirages anciens ne sont pas signés d’artistes connus et sont loin d’être des images parfaites, elles sont au contraire choisies par Fabien Breuvard pour un détail, une ombre, un défaut ou un cadrage.

Réel voyage dans le temps, la boutique n’est pas seulement destinée aux collectionneurs, les casiers non triés proposent au visiteur d’entrer dans un monde imaginaire et de se laisser guider au gré du hasard et de sa propre sensibilité. Il est également possible s’y faire tirer le portrait individuellement ou en groupe et à l’argentique… Joli voyage !

Adresse : « Images et portraits», 35-37 rue Charlot ou 39 rue de Bretagne, paris 3eme. Tel 06 65 23 95 03. Ouvert du lundi au vendredi de 13h à 19h et le samedi et le dimanche de 10h à 19h.

Tarifs : Selon format et photographie.