Sortir à Paris S2E05 : Cédez à l’ivress

Chaque semaine, Math B vous propose son carnet de sorties sur Paris. Affrontez la dernière semaine d’octobre (déjà!) en vous régalant de la pumpkin pie de Joe Allen. Pour les anti-Halloween, prenez l’apéro dans un bar à vin avant de découvrir le charme rétro du Trianon.

Bar à vin : l’ivress

Pour un apéro, une petite pause, je vous conseille un bar à vin que j’ai beaucoup aimé rue Poissonnière. Un peu à l’écart de la cohue des Grands Boulevards et de l’effervescence du quartier Montorgueil, l’Ivress est l’endroit parfait pour décompresser et prendre son temps. Les fauteuils, les tables d’hôtes et les étagères d’épicerie fine invitent à la dégustation. La carte propose un large choix de petits vins du terroir, de vignerons indépendants. Les serveurs sont toujours ravis de vous guider dans votre sélection et n’hésitent pas à vous faire gouter les différents cépages. Des bières et quelques jus artisanaux complètent la carte. Je vous conseille d’accompagner votre verre d’une planche de charcuteries ou/et fromages. L’ambiance se prête aussi bien à un apéro dinatoire entre amis qu’à une pause solitaire accompagné d’un bon bouquin. Et si votre palais est conquis, renseignez-vous quelques produits d’épicerie fine et quelques crus sont en vente.

Resto : joe allen

Cette semaine, j’ai testé « Joe Allen » la plus ancienne brasserie américaine de Paris. Ouvert en 1972, pas loin du quartier des Halles, cet établissement à la devanture discrète vous plonge dans une ambiance new yorkaise avec ses murs en briques et son bar acajou.

Comme la Big Apple, la carte est complètement éclectique : caesar salad, buffalo chicken wings, grilled tuna salad, barbecue spare ribs, grilled lamb chops, grilles prime rib steak….Tous les plats de la maison sont confectionnés le jour même et réputés pour la fraicheur des produits.

Je me suis laissée tenter par le « Joe Allen Burger » servi avec ses frites maison, laitue, tomate, oignon et cornichon. La viande était savoureuse et le bun parfait. Il est possible d’ajouter à votre plaisir une tranche de bacon, un œuf au plat, des tranches d’avocat, des oignons grillés, du coleslaw et même du fromage bleu d’auvergne. Un vegan burger à base de tofu et d’avoine est également proposé. Ces burgers sont loins de l’étiquette de « malbouffe », grâce aux produits de qualité qui les composent, aux mélanges des saveurs et aux variétés d’accompagnement.

Mais mon grand coup de cœur de cette adresse est le dessert. J’ai été conquise par le cheesecake de la maison, un des meilleurs que j’ai pu goûter à Paris. Sans pâte croustillante, ce cheesecake est un pur gâteau de fromage blanc onctueux, léger et savoureux, servi avec un coulis de framboise. Sinon testez la pumpkin pie with whipped cream (tarte au potiron), c’est de saison !

L’endroit a également bâti sa réputation autour de ses brunchs! Bagels, Eggs benedict, bloody mary etc….

Pensez à fêter Thanksgiving (le 24 novembre) chez Joe Allen, un menu spécial a été concocté pour l’occasion.

Lieu : le trianon

Cette semaine je vous invite à (re)découvrir le « Trianon », la façade désuète blanche du Boulevard Rochechouart, réplique du Trianon de Versailles. Ancien music hall montmartrois où croquait Toulouse-Lautrec et où Mistinguett triompha, ancienne salle de cinéma populaire, Le Trianon est vraiment une petite perle du patrimoine parisien.

Son architecture du XIXème siècle est caractérisée par trois volumes : un jardin d’hiver, une salle de bal éclairée naturellement, et des larges escaliers qui mènent à la salle de théâtre avec ses balcons et ses halls. Le cadre est donc exceptionnel et l’atmosphère unique. Restauré en 2010, le Trianon accorde plus que jamais une place de choix aux arts de la scène. Il est possible d’y écouter aussi bien des concerts classiques, de la variété française que des concerts d’artistes internationaux. Alors mon conseil est de garder un œil sur la programmation, il se peut que vous trouviez votre bonheur dans ce lieu mythique.

N’hésitez à faire un saut du côté du restaurant situé au rez de chaussée. Le « Petit Trianon » construit en 1894 était l’ancien café des artistes. Il fut fermé pendant plus de 20 ans avant de réouvrir ses portes en mai dernier. Dans ce café restaurant au charme rétro, on déguste des plats traditionnels de bistrot parisien.