Sortir à Paris 33 : Passages secrets

Chaque semaine Math B vous propose son carnet de sorties sur Paris. Cette semaine, un passage dissimulé, un jardin arboré pour boire un verre au calme, et une boutique aux marchandises singulières.

Tea time : salon de thé romantique

Cette semaine, je vous suggère un salon de thé atypique, situé entre Pigalle et Saint-Georges dans le 9e arrondissement.

Au bout d’une allée pavée donnant rue Chaptal, dans l’ancien quartier de la Nouvelle Athènes, et plus précisément dans un hôtel particulier du XIXe se niche le musée de la Vie Romantique. Ce musée, aux collections permanentes gratuites, sans grand intérêt à mes yeux à moins d’êtres passionné de George Sand, dissimule dans sa cour jardin un salon de thé en plein air.

L’endroit est un havre de paix. Aux heures du musée et pendant la belle saison, sous la verrière, diverses collations vous sont proposées. Quelques tables sont disposées dans un jardin fleuri mi-ombragé, où les oiseaux chantent et picorent les moindres miettes abandonnées. Le temps d’une tasse de thé, on oublie Paris et ses touristes, le cadre est bucolique, voire romantique pour certains. J’ai apprécié ce charme désuet.

Une adresse à peu divulguer si l’on veut que cet endroit reste charmant…

Nota Bene : Le programme culturel de ce musée peut parfois cacher des perles rares : deux expositions temporaires sont proposées par an, à surveiller on ne sait jamais…

Resto : the studio

Cette semaine, je vous propose un détour dans le marais. Dans la cour classée 17e, du théâtre Café de la Gare et du Centre de la danse, se cache un restaurant tex mex avec une terrasse charmante. Cette enclave de la rue du temple est parfaite pour bruncher, siroter un verre autour de tapas ou pour diner latino.

À la carte des spécialités mexicaines, je vous suggère en entrée les simples nachos et en plat les quesadillas aux champignons. Les plats sont copieux, l’accueil chaleureux, mais le service est parfois un peu rapide à mon gout. Niveau prix, la nourriture est abordable, par contre les boissons sont chères. Un large choix est proposé, bières mexicaines, vins chiliens, cocktails, pichets.

Le cadre est très agréable et convivial, la terrasse est grande et ensoleillée, des fenêtres émanent quelques sons des cours de danse. Ce lieu contient une certaine magie et douceur, très appréciable les soirs d’été.

Nota benne : Les nombreuses tables en terrasses se prêtent à l’organisation d’un repas anniversaire ou événement. Sur réservation bien entendu.

Boutique : tombés du camion

Cette semaine, je vous propose de découvrir au détour du passage des Panoramas, loin de la cohue des Grands Boulevards, une boutique pleine de surprises.

Charles Mas, créateur du « Tombés du camion », s’intéresse aux marchandises singulières, aux stocks des usines, aux manufactures d’antan et confectionne des ateliers de curiosité.

Dans de vieilles caisses de bois, des objets anachroniques sont entassés : boutons de nacre, sifflet de gendarmes, porte-clefs Zorro, yeux de poupée, cadrans de montre, boites à filet de maquereau, vieilles étiquettes de vin rouge, lettres d’imprimeur en bois, etc.

Pas de copie, pas de récup’, mais des objets neufs d’un autre temps, n’ayant jamais été utilisés, provenant de déstockages dans l’attente d’une nouvelle vie… Les boutiques de Charles Mas sont intrigantes, et prennent des attraits de cavernes d’Ali Baba. Ces objets en série solliciteront votre créativité pour vous composer des univers très personnels. Voilà un véritable cabinet de curiosités des choses ordinaires…