Sortir à Paris #21 : Spécial Burger

Chaque semaine, Math B vous propose son carnet de sorties sur Paris. Trois des dîtes meilleures adresses de burgers testées cette semaine…

LE PDG

Commençons par le PDG situé dans le 8ème, près des Champs Elysées, rue de Ponthieu. Une petite devanture dissimule une petite cantine américaine, dans un volume étroit aux murs orange vif. D’un côté, une dizaine tables carrées et banquettes sont disposées, de l’autre un bar et au fond est un passe-couvert. Sur les murs, quelques vieilles affiches de cinéma, en fond sonore de la musique des années 60. Quelques pots de moutarde, de worcestershire et de ketchups ornent les tables. Le ton est donné.

A la carte, différentes saveurs se mêlent. Pastrami burger, Mexican burger, Moroccan burger,  English, Swiss Cheese, etc.. La liste est assez longue pour satisfaire toutes les envies. Les burgers sont servis avec du coleslaw et une portion de frites. La viande est excellente, la cuisson est respectée. Les pains sont bons et réalisés par un artisan boulanger. Les burgers sont bien garnis et composés des produits frais. Seules les frites sont décevantes.

Deux spécialités de la maison font la renommée de la maison : le Jambo bacon cheese ,un des plus gros burgers de la carte, et les Royals minis qui sont un assortiment de trois minis hamburgers aux saveurs différentes : cheese, blue cheese et guacamole.

Les burgers sont bons mais je n’irai pas jusqu’à dire que ce sont les meilleurs. J’ai trouvé le rapport qualité/prix assez décevant. Il me semble élevé pour la prestation offerte mais dans ce quartier ce n’est pas si étonnant.

Le PDG reste tout de même une bonne adresse. Quelques salades et tartares complètent la carte. L’ambiance est agréable. Le propriétaire est souriant et aime pousser la chansonnette certains soirs voire même organiser des soirées jazz manouch.

LE FERDI

Sous le conseil d’une américaine, je suis allée faire un petit tour au Ferdi, rue du Mont Thabor dans le 1er arrondissement. pour la seule ligne de la carte qui propose un hamburger. En effet, ici pas de spécialiste du burger, mais juste une adresse réputée pour ses tapas revisitées et son burger !

J’ai de suite été séduite par la décoration originale de cet endroit. Fauteuils en velours rouge, plafonds mouluré, un grand bar, de vieilles photos de familles au mur et des jouets d’enfants.

La cuisine est assez fine. Le burger est très bon, les frites sont maison, le pain et la cuisson sont parfaits. Je l’ai préféré à celui du PDG et il se trouve dans la même tranche de prix. Mais à la différence du PDG, nous sommes dans un vrai cadre de restauration. Je vous conseille d’accompagner votre hamburger d’un cocktail maison, ils sont excellents.

L’ambiance est un poil branchée mais décontractée et pas snob. Le service est souriant. J’ai passé une soirée agréable mais il ne faut surtout pas être pressé. Le mot d’ordre de la maison est de prendre son temps. Cela change des pseudos cantines américaines et des fast food.

Malgré les 35 couverts, je vous conseille de réserver. Nombreux habitués et résidants se réfugient à cette adresse pour le calme du quartier. Les touristes américains se sont également passé le mot. Ce restaurant est par ailleurs très prisée pendant les fashions week. Il est donc risqué de s’y aventurer sans réservation.

LE RAZOWSKI

Pour finir, je suis allée au fameux Razowski, place du marché Saint Honoré. A deux pas du quartier bruyant de l’Opéra, cette place offre tout d’abord un cadre calme, sans voitures, idyllique pour aller flâner sur des terrasses ensoleillées… Razowski est plutôt à mes yeux une adresse pour bruncher ou éventuellement un afterwork. Mais cette fois ci, j’ai décidé de bousculer mes habitudes, et de me laisser tenter par un des neuf burgers de la carte. Les recettes sont assez variées et copieuses. Pour faire simple, j’ai choisi le spécialité de la maison, le razowski burger composé de bœuf, oignons, champignons sautés, avocat émincé, crème ciboulette. Les différents choix proposent également du poulet, du saumon, du bacon et autres ingrédients…2 euros séparent le simple burger du double. Les grands appétits seront comblés.

L’hamburger est assemblé sur un pic qui le rend peu stable et peu pratique à déguster. En accompagnement, vous aurez le choix avec entre des oignons rings, des frites ou des légumes. Le coleslaw et sauce sont sur demande. La viande est moins bonne qu’au PDG, mais la cuisson est parfaite. L’hamburger est savoureux, les produits sont frais.

Le rapport qualité /prix est correct. L’endroit se veut tendance. Pourtant la décoration est très simple. Tout est décliné dans les tons chocolat, guère original. La cuisine est ouverte sur l’unique salle qui comporte une dizaine de couverts et une grande terrasse (30 couverts).

Les serveurs ne sont pas les plus souriants de Paris mais le service est efficace. Ici inutile de réserver. Les restaurateurs considèrent qu’ils n’ont pas à se donner cette peine car quoi qu’il en soit les restaurants de la place sont assaillis par les jeunes travailleurs du quartier.