Quel logiciel de comptabilité choisir ?

Étant le nouveau système d’information comptable, le logiciel de comptabilité assure l’informatisation des procédures comptables. En outre, il facilite le contrôle et le suivi des transactions, et permet d’établir facilement les états financiers. Toutefois, tout logiciel n’est pas adaptable à chaque besoin de l’entreprise. Par conséquent, il importe de bien le choisir en prenant en compte ces quelques critères.

Bien choisir son logiciel comptable en fonction de l’activité de l’entreprise

Tout d’abord, tenir compte de l’activité de l’entreprise est une étape primordiale dans le choix d’un logiciel. En outre, certaines activités nécessitent des logiciels de comptabilité spécifiques afin de ne pas confondre le suivi comptable et le suivi du processus de production. Comme pour le cas des activités artisanales et des activités de production, il est important d’incorporer dans le logiciel comptable une application ou une fonctionnalité, permettant le suivi de la consommation des matériaux et des heures de production selon les prévisions. Ensuite, en ce qui concerne les entreprises commerciales, le traitement des opérations d’achat et de vente ainsi que la gestion des comptes des tiers doivent se faire parallèlement avec la gestion comptable. Ce procédé permettra en effet d’éviter toutes erreurs et toutes autres omissions pouvant porter atteinte à la fiabilité des bases de données de l’entreprise. De plus, si l’activité de l’entreprise requiert l’utilisation d’une fonctionnalité destinée à la gestion commerciale, il est impératif d’y insérer un logiciel interfacé afin de garantir l’exactitude des informations. Par ailleurs, il est aussi important de souligner que l’efficacité d’un logiciel de gestion comptable dépend aussi de la taille et de l’envergure de l’entreprise.progiciel comptable

L’importance de la taille de l’entreprise pour le choix d’un logiciel comptable

La taille de l’entreprise est importante dans le choix d’un logiciel de comptabilité. Tout d’abord, pour les très petites entreprises, un logiciel permettant la tenue de la comptabilité est suffisant. Effectivement, les transactions au niveau de ces types d’entreprises sont moindres et le suivi manuel des procédures comptables demeure encore faisable. De plus, la plupart de ces entreprises font encore appel aux prestations d’un expert-comptable. Ensuite, pour les petites et moyennes entreprises (PME), le logiciel à adopter doit permettre le suivi de la gestion des TVA et de la déclaration fiscale ainsi que la gestion du processus comptable dans son intégralité. Effectivement, figurant parmi les plus standardisés, ces types de logiciel permettent de faciliter la tenue et l’établissement des comptes annuels. Enfin, pour les entreprises de grande envergure, le choix d’un progiciel de gestion intégré est requis. En effet, le progiciel comptable permet de stocker sur une base de données unique toutes les informations financières de l’entreprise. Il procède au stockage des informations sur un seul fichier. Par conséquent, la cohérence et l’homogénéité des informations permettent de garantir la fiabilité de celles-ci. Par ailleurs, il facilite aussi la communication interne et externe au sein de l’entreprise avec le partage du même système d’information. Le logiciel totem figure parmi les progiciels en vogue actuellement. Néanmoins, certains progiciels comptables ne prennent pas en compte des modules supplémentaires. Dès lors, qu’en est-il de ces modules-là ?

Les fonctionnalités à prendre en compte dans le choix d’un logiciel

Il est possible d’intégrer dans le logiciel comptable un module supplémentaire nécessaire au bon contrôle du processus comptable. Parmi ces modules figurent la gestion de la paie, la gestion des immobilisations et l’application nécessaire à l’élaboration d’un tableau de bord. En effet, les dirigeants doivent avoir une base de données fiable et cohérente sur l’état de la paie afin de mieux rédiger les contrats de travail et les bulletins de paie. Concernant les immobilisations, le suivi systématique des amortissements permet de dégager les plus ou moins-values dégagées en cas de cession. En d’autres termes, tels sont les critères à prendre en compte afin de faire le bon choix sur le logiciel comptable adapté à son entreprise.