Des nouvelles des Kiwis !

Nos deux aventuriers en Nouvelle-Zélande nous livrent quelques éléments sur la recherche de travail sur place avec le Visa Vacances Travail (VVT).

Trouver un job en Nouvelle-Zélande

L’un des principaux préjugés que nous avions et que nombreux semblent toujours croire au sujet de la Nouvelle Zélande : c’est qu’il suffit de lever le petit doigt pour trouver des petits jobs. Y’ a qu’à voir les français installés ici depuis 5 à 10 ans pour comprendre que c’était surement le cas il y a quelques années encore. Le gouvernement néo-zélandais était alors plus clément sur les demandes de visas permanents. Depuis, la crise est passée par là…Eh oui, cette éternelle crise, même à l’autre bout du monde on en entend parler!

Ne vous imaginez pas que vous trouverez un boulot dans le premier bar venu, car aujourd’hui pour trouver ne serait-ce qu’un job de serveur, plongeur, vendeur, ou manutentionnaire, il faut se lever tôt, déposer bon nombre de CVs et s’armer de patience ! Il y a évidemment la période qui joue, il est préférable d’arriver en Nouvelle Zélande avant le mois de novembre, c’est-à-dire la saison d’été qu’au mois de mars avril où les touristes commencent à déserter le pays.

En moyenne, après un rapide sondage auprès des français et autres nationalités arrivant avec un VVT il faut compter 3 semaines pour trouver un boulot. Une autre solution que beaucoup adoptent est le «Woofing». Il s’agit de travailler environ 4 heures par jour en échange de l’hébergement et la nourriture. C’est un système qui séduit bon nombre de jeunes venant en Nouvelle Zélande car il permet de travailler tout en voyageant. Le seul hic c’est qu’il n’y a pas de salaire à la clé et surtout que l’expérience est plus ou moins «agréable» selon les endroits. Il n’y  a pas réellement de règles ou de code de conduite et c’est donc au bon vouloir de l’hébergeur. Certains sont très bien tombés et mangent bien et ne travaillent qu’effectivement 4 heures par jour et peuvent visiter le reste du temps. D’autres moins chanceux vont travailler 8 heures par jour et manger des chips le soir…

Concernant le salaire, le minimum est de $12.50 par heure soit un peu plus de 6 euros. Des pétitions circulent avant de faire passer le salaire minimum à $15 de l’heure. Mais bon que cela ne décourage pas les motivés, les paysages et la vie étant tellement dépaysante que l’on peut bien accepter de travailler pour $12.50 du moins pendant quelques temps !