Comment faire une simulation de salaire en portage salarial ?

Le portage salarial est de plus en plus courant en France. En effet, cette nouvelle forme d’emploi séduit de plus en plus les travailleurs qui souhaitent garder leur indépendance tout en bénéficiant des avantages liés au statut de salarié. Mais comment bien choisir sa société de portage ? Et comment simuler le salaire avant de s’engager ?

Le portage salarial : c’est quoi au juste ?

Le portage salarial est une forme d’emploi qui met en relation trois acteurs : le salarié porté qui est relié à un contrat de travail à une entreprise de portage salarial, et l’entreprise cliente qui signe un contrat avec la société de portage. On y retrouve principalement des prestations intellectuelles : marketing, communication, coaching, audit, santé, immobilier… Les activités de service à la personne ainsi que les activités commerciales et les professionnels réglementés sont par contre exclus du portage salarial. Le principe est très simple. L’individu est engagé en tant que salarié porté d’une entreprise. L’entreprise cliente a besoin d’un prestataire pour réaliser certaines tâches. Dans ce cas, elle fait appel à une entreprise de portage qui lui envoie un personnel pour son compte pour l’exécution de la prestation. Le salarié porté réalise donc une mission de prestation auprès du client et la société de portage s’occupe de la gestion administrative. Cette dernière facture ensuite les honoraires au client et gère toutes les formalités. Puis, une partie sera versée au salarié porté sous forme de salaire. Si vous êtes intéressé par le portage salarial, rendez-vous sur www.portageo.fr pour simuler votre salaire.

Quels sont les avantages du portage salarial ?

Pour le salarié porté, le portage présente de nombreux avantages. Tout d’abord, cette solution lui permet de gagner un temps précieux. En effet, la gestion comptable, juridique et administrative est entièrement à la charge de la société de portage en échange d’un pourcentage de son salaire. Il peut donc mieux se concentrer sur son métier. Ensuite, il est aussi libre qu’un travailleur indépendant. Eh oui, il n’est pas soumis à des relations hiérarchiques et peut choisir ses propres missions en fonction de ses besoins. De plus, il organise son temps en fonction de ses disponibilités. Le portage salarial lui offre alors plus de flexibilité. Par ailleurs, le salarié porté bénéficie du statut du salarié. Son avenir est donc assuré : une partie de ses frais de santé est couverte grâce au régime général de la sécurité sociale en cas de perte d’emploi, il aura accès au droit de chômage sous certaines conditions à sa retraite, il percevra des pensions alimentaires, etc. De même, pour donner un coup de pouce aux consultants, les sociétés de portage organisent le plus souvent des formations, un atout indéniable pour progresser dans son métier. Enfin, un espace sécurisé en ligne est généralement mis à la disposition du salarié afin qu’il puisse suivre de près ses fonds disponibles et demander des retraits à tout moment.

Quelle société de portage salarial choisir ?

En France, vous pouvez trouver plusieurs entreprises spécialisées dans le portage salarial. Toutefois, avant de faire votre choix, vous devez prendre en compte certains paramètres. La solidité financière est l’un des éléments les plus importants. C’est un gage de sécurité. Pour cela, vérifiez le chiffre d’affaires de l’entreprise, le nombre de salariés portés, etc. De même, mieux vaut s’adresser à une boite qui a une bonne réputation dans le secteur. Une entreprise bien référencée peut vous apporter plus de crédibilité, un atout indéniable pour trouver facilement des missions. L’ancienneté et l’appartenance à un syndicat sont également des critères décisifs. L’adhésion au PEPS par exemple indique que la société de portage salarial est tenue de respecter une charte de déontologie qui protège à la fois les clients et les portés. En outre, soyez très attentif aux frais de gestion prélevés par la société sur les missions. Si certains prestataires proposent des frais très attractifs, il peut y avoir des frais cachés. Afin d’éviter les mauvaises surprises, vérifiez si les frais professionnels sont pris en charge et si la TVA est remboursée ou pas. En bref, vous devez connaître le revenu que vous pourrez tirer d’une mission avant de prendre une décision ! En tout cas, dans la majorité des cas, le coût du portage est évalué à 10 % du chiffre d’affaires HT.

Comment réaliser une simulation de salaire ?

Vous souhaitez, vous lancer dans le portage salarial ? Vous pouvez simuler votre future rémunération grâce aux outils en ligne. D’ailleurs, la simulation de portage salarial est une étape indispensable pour optimiser vos revenus. Les simulateurs de revenus vous permettront de connaître le montant de vos futures rémunérations mensuelles et fourniront des résultats bien détaillés : le montant de votre salaire net ou brut, la déduction des frais de gestion, la prise en compte de vos frais professionnels et le montant des charges patronales et salariales. Néanmoins, il faudrait noter que les chiffres obtenus ne sont qu’à titre indicatif et n’ont pas de valeur contractuelle.